Les arts martiaux pour les enfants : comment choisir !

Article rédigé par Sarah Davidson
et publié avec son aimable autorisation

Votre enfant a de l’énergie à revendre ?
Il aime se chamailler avec ses camarades ?
Inscrivez-le à un cours d’art martial !

Judo, karaté et kung-fu ont toujours été très populaires auprès des enfants,
que ce soit à cause des films qu’ils voient à la télé ou de nos nombreux champions
qui les ont tenus en haleine lors des derniers Jeux Olympiques.

Pour les parents par contre, il existe toujours la crainte de la blessure
ou de surexciter un enfant
 déjà bien agité. Mais ne vous inquiétez car
le but des arts martiaux n’est pas vraiment d’apprendre à se battre en tant que tel,
mais plutôt de promouvoir la confiance en soi et le respect des autres.

Notre article vous expliquera les avantages des sports de combat pour les enfants
en utilisant l’exemple du judo et du kung-fu et vous montrer à quoi vous attendre.

Nous vous proposons aussi une checklist mémo qui vous permettra de voir
en un clin d’œil quelles affaires de sport doivent se trouver dans le sac de votre enfant.

Les avantages des arts martiaux pour les enfants

Deux judokas se saluent sur un tatami

La période bagarre est une étape
toute naturelle chez les enfants
qui commencent à se comparer
aux autres
et veulent absolument devenir
la « vedette » de leur entourage.
L’inscription à un sport de combat
peut être une solution mais
de nombreux parents s’inquiètent
de savoir si cela ne va pas
produire involontairement
des tendances agressives
chez les enfants.
Pourtant, c’est tout le contraire,
les arts martiaux enseignent aux enfants
à se contrôler, à canaliser leur énergie
et à éviter les conflits autant que possible
.
Maîtriser un art martial exige beaucoup de discipline,
de concentration et de persévérance.
Avoir un comportement respectueux envers les autres
est d’ailleurs un élément central
de l’apprentissage des arts martiaux.

A propos de Philippe Le Sifu

Philippe Ferrand est élève depuis 1988 de Maître Michel N’Guyen Person,

vainqueur en 1991 et 1992 de la Coupe Rhône-Alpes de Combats traditionnels,

professeur diplômé du Cercle Thiếu Lâm,

directeur national de l'arbitrage au sein du Cercle Thiếu Lâm,

instructeur fédéral de kung fu wushu depuis 1997,

professeur diplômé de QI GONG par la Fédération Européenne d'Arts énergétiques et de Qi Gong,

praticien de Tuina énergétique (Massages chinois)

praticien de Chineitsang (Massage taoïste du ventre)

nommé Sifu par ses maîtres en juin 2016